Comment soulever le voile du palais pour chanter ?

Si tu apprends à chanter, tu as certainement déjà dû te demander « comment soulever le voile du palais » ? Ce truc qui à l’air si important pour chanter et qui est à la fois si mystérieux. « Soulèves ton voile du palais ! » diront beaucoup de professeur de chant ! « Oui mais je ne le sens pas » diront certains élèves, ou encore « j’ai pourtant l’impression qu’il est soulevé » ou « mais comment je dois faire concrètement ? » … Et puis surtout à quoi ça sert ? 

Si tu te reconnais dans cet exemple, ou que toi aussi tu es sur cette longue quête, cet article est fait pour toi ! Il va te donner des points de repère et des exercices concrets et je vais aussi en profiter pour te donner mon avis ! 

A mon sens, maitriser son voile du palais est une étape importante pour avoir une bonne technique vocale !

Qu'est ce que le voile du palais ?

Anatomie du voile du palais

Le voile du palais est également appelé « palais mou » (ou encore « velum »). Certains professeurs de chant appelleront ça la « voûte ». Peu importe, on parle de la même chose ! Enfin … Tu verras dans le dernier chapitre que ce n’est pas si simple. 

Voici où se situe le voile du palais ! C’est ce qui se soulève (se contracte) quand tu baille.

C’est un tissus musculaire qui est souple et qui peut se soulever ou s’abaisser. Il est au fond de la gorge, tu as d’abord le palais dur, puis le palais mou. Il est relié à l’avant à la luette, ce petit truc qui pendouille dans ta gorge

A quoi sert de soulever le voile du palais pour chanter ?

Effectivement, le voile du palais est important pour chanter. Et ce, peu importe le style de chant que tu apprends, tu dois savoir le contrôler ! Que tu veuille le soulever ou le garder en bas ! C’est primordial et ce pour plusieurs raisons :

1/ Caisse de résonance 

Lorsque tu soulèves le palais mou, cela créer une caisse de résonance supplémentaire, ce qui change le son de ta voix. Cela lui donne « plus de coffre » et « plus de rondeur ». C’est donc un allié considérable pour trouver de nouvelles couleurs de voix

2/ Voix nasale vs Voix dans le nez (nasillarde)

Ceci est une notion extrêmement importante à connaitre. Le voile du palais permet de contrôler si la voix est dans le nez (on dit aussi « nasillarde ») ou non. Une voix dans le nez, c’est un « défaut » technique, non dangereux pour les cordes vocales, mais qui provoque un son souvent qualifié de désagréable. Effectivement, lorsque le voile du palais se soulève, il permet à l’air de passer par la bouche, et lorsqu’il est bas, l’air passe par le nez ce qui provoque le son nasillard. 

L’idéal c’est d’avoir un son nasal et pas nasillard. Je m’explique : Le son nasal est un son dont les résonances se placent vers le nez. Il s’agit de vibration, et non de l’air qui passe par le nez !

3/ Pour former de belles voyelles 

T’es-tu déjà demandé quel était le secret des ventriloques ? Hé bien, ils articulent tous les sons à l’intérieur de la bouche avec la langue et le voile du palais. Effectivement, le voile du palais permet de bien articuler les voyelles ! Il existe des classifications du placement du voile du palais en fonction de la voyelle prononcée. 

Les différentes techniques pour soulever le voile du palais

Le voile du palais est assez difficile à soulever, tu as certainement dû le remarquer. Les professeurs de chant donnent alors des « images » pour nous aider et je vais te les lister ci-dessous : 

"La patate chaude"

L’idée de la patate chaude consiste simplement à imaginer que tu as une patate chaude dans la bouche. Quand quelque chose nous brule dans la bouche on va écarter l’intérieur de la bouche pour éviter que la patate touche les parois. Ce qui, on l’espère, provoque une ouverture du voile du palais. 

Mon avis : C’est une très bonne image quand on est débutant. Mais rapidement vous vous rendrez compte que cette visualisation manque de précision, et ne fera pas tellement la distinction entre le voile du palais et l’ouverture du pharynx, ni même du positionnement de la langue. On garde donc, mais il faudra peaufiner ensuite !

Marie-Chantale

Ceci est une image que je donne souvent à mes élèves chanteurs débutants. Elle fonctionne plutôt très bien. On imite une personne qui parle d’un ton très ampoulée, une aristocrate hautaine. Et lorsque nous parlons ainsi, la voix se place légèrement en arrière, avec un voile du palais soulevé.

Mon avis : Très bonne image mais encore une fois pas super précise. C’est bien au début pour commencer à sentir un début de mouvement. Cette visualisation peut provoquer un reculement de langue et un écrasement de la voix. 

Ps : Je m’excuse à l’avance pour toutes les personnes dont Marie-Chantale est le prénom. C’est un prénom magnifique !

Acteur Studio

L’image « Acteur studio » est une de mes inventions. A chaque inspiration, imaginez que vous êtes surpris commis vous perdiez votre culotte ! Allez faire un tour sur ma chaine Youtube, je montre l’exemple et mon talent inné d’actrice. Oui il ne faut pas avoir peur du ridicule !

Mon avis : Cette image permet de réussir à soulever le voile du palais dans un réflexe et pas en force, elle est donc particulièrement interessante. 

Le cochon

Là il faut imiter un cochon qui cherche la truffe. Le ronflement que vous sentez se situe au niveau de l’endroit du voile du palais qui doit être soulevé. C’est donc une image pour conscientiser l’endroit où les choses se passent.

Le petit bâillement

Vous pouvez aussi simuler un petit bâillement bouche fermé, et plus exactement un début de bâillement. 

Mon avis : Il faut bien faire un début de bâillement. Si vous faite un bâillement complet, le pied de langue recule et vous écrasez le larynx. 

Des exercices concrets pour muscler le voile du palais

Le miroir

Pour muscler ce palais mou, vous pouvez vous mettre devant un miroir, ouvrir grand la bouche et faire un bâillement. Vous pourrez alors visualiser quand la luette se soulève ou non. Cela permet d’associer la sensation à l’effet, car il est vrai que parfois, on peu avoir la sensation que le voile se soulève, mais en réalité ce n’est pas le cas. Oui je sais … C’est complexe … 

Appeler quelqu'un au loin !

Vous pouvez aussi essayer de faire un « ou ou » comme si vous appeliez quelqu’un au loin avec une voix assez aigu. Cela peut également provoquer le soulèvement du palais mou

Pourquoi est-ce si abstrait ?

Effectivement, beaucoup de chanteurs bloque un peu sur cette histoire de lever le voile du palais. Moi même, j’ai mis du temps à ressentir et comprendre de quoi il s’agissait. Alors il est vrai que certaines personnes vont trouver le « truc » tout de suite, spontanément. Il n’y a pas toujours besoin de se poser autant de questions. Mais si toi aussi, tu galères un peu, je voudrais t’expliquer pourquoi et te rassurer ! 

Muscle oublié !

Tout d’abord, le voile du palais est un muscle que nous faisons fonctionner mais jamais de façon consciente. Il bouge pour former les voyelles lorsque l’on parle, lors de la déglutition, lorsque l’on baille… Mais ce sont des choses que nous faisons sans réfléchir … Or, là, on nous demande de le faire  avec contrôle, et ça c’est autre chose. 

C‘est un muscle qui n’est pas spécialement très conscientisé, cela signifie que nous ne le ressentons pas beaucoup. Cela est tout simplement dû au fait que les capteurs situés sur le voile ne sont pas nombreux ni très précis. 

Autant il est facile, de conscientiser les muscles fessiers, oui, si je te demande de serrer les fesses, ton cerveau est capable d’aller chercher les muscles des fesses pour lui dire de les contracter. Ce n’est pas le cas du voile du palais. Voila pourquoi nous utilisons des « images ». Il faut du temps pour le rendre conscient et c’est normal, alors reste patient !

Ce que l'on sent VS ce qu'il se passe réellement

Comme je le disais juste avant, les capteurs sur le voile du palais, ne nous renseigne pas de manière précise sur sa position. Il est même possible d’avoir l’impression qu’il est soulever alors que non. On dit que la « proprioception » de cette zone de ton corps est légèrement « complexe ». 

Le voile du palais chez les chanteurs lyriques

L'étude qui remet tout en doute ?

Pour illustrer ce que je viens de dire avant, regardons de plus prés la superbe étude faite sur les chanteurs lyriques grâce à l’imagerie. Le résultat de ces recherches prouve qu’il y a une différence entre ce que les chanteurs (professionnels) ressentent et la réalité de ce qu’on observe à l’imagerie. Surprenant non ? 

Faut-il pour autant remettre en question cette image pédagogique de voile du palais qui se soulève ? A mon sens non ! Il faut simplement comprendre, que l’apprentissage du chant doit se faire en écoutant les sensations de son corps et non pas en observant ce qu’il se passe « scientifiquement ». Finalement, cela ne rendrait-il pas plus poétique et artistique l’art du chant ? Qu’en penses-tu ? 

Ne sois tout de même pas obsédé par le palais mou, n’oublie pas qu’il est également très important de savoir placer sa voix dans le masque. L’un des résonateurs les plus utiles à maitriser selon mon expérience. 

2 réponses sur “Comment soulever le voile du palais pour chanter ?”

Laisser un commentaire